Le sexe : une drogue comme une autre ?

Le sexe : une drogue comme une autre ?

Damien Kauffman cumule les casquettes de psychologue avec celle de psychosociologue en organisation (optimisation du relationnel des équipes pour améliorer leurs conditions de travail) et consultant pour services humanitaires.

Damien nous offre ici la première contribution qui rend compte de son travail de psychothérapeute concernant la sexualité de ses clients, notamment lorsque cette dernière présente des caractères obsessionnels ou pathologiques.

La sexualité est dite «addictive» lorsqu’une personne devient ‘esclave’ de sa recherche de nouveautés sexuelles, qu’elle perd la liberté de ne pas chercher à jouir et que les relations multipliées deviennent l’occasion d’éviter toute forme d’engagements affectifs. À l’instar de l’abus de drogues, l’excès de sexe ne doit pas être confondu avec la perte de richesse affective et sociale. Ils peuvent néanmoins aller de pair. Aujourd’hui, l’usage d’Internet donne une nouvelle dimension à ces dépendances sexuelles. Exploration.

ACCÈS A L’ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *