Conseils à l’entourage d’un (ex-)fumeur

Si vous faites partie de l’entourage proche d’une personne désirant arrêter de fumer, voici quelques conseils pour vous

  1. Ne pas le pousser à arrêter trop rapidement : le processus de changement de comportement ne se limite pas à l’arrêt proprement dit. Une erreur fréquente est d’arrêter trop tôt et de n’avais pas suffisamment préparer ce changement.
  2. Ne pas le harceler : des commentaires répétés et insistants échouent généralement et affaibliront votre relation spéciale avec lui/elle.  Ne demander pas toutes les cinq minutes comment il/elle va
  3. N’abandonnez pas : un (ex-)fumeur peut confondre la passivité de son entourage comme le signe que fumer n’est pas si grave que cela après tout. Il peut même l’interpréter comme une approbation tacite. Préparez-vous par contre aux sautes d’humeur et à l’irritabilité susceptible d’être plus importantes pendant quelques temps, en particulier les cinq premiers jours d’arrêt.
  4. Ne compatissez pas afin de ne pas vous rendre complice des mécanisme de déni et de minimisation à l’égard des dangers (bien réels) du tabac.
  5. Manifestez votre empathie : se mettre à sa place et comprendre ce qu’il/elle vit, en discuter dans juger. Montrer le plus sincèrement possible que vous vous souciez de lui/elle et que vous acceptez son comportement.
  6. Le/la soutenir chaleureusement : cela sera très utile. Montrer un souci réel et non possessif, sans imposer de conditions. Les insultes et les menaces ne feront pas progresser la personne. Eviter les reproches, à remplacer plutôt par « je sais à quel point il est difficile pour toi de t’arrêter de fumer », « je sais que tu fais tout ce qui est en ton pouvoir »,  » que tu réussisses à arrêter ou pas, je te garderai mon amitié/ mon amour, et je continuerai à t’estimer ».
  7. Aidez le/la en lui fournissant des informations sur ses mécanismes de défense, les dangers du tabac et les ressources qu’il/elle peut mettre en oeuvre.
  8. Proposer de l’aide quand il/elle se sent découragé.
  9. Manifester sa fierté de le/la voir s’arrêter de fumer.
  10. Partager avec lui/elle des activités sportives et/ou de relaxation, qui sont autant de moyens pour contrecarrer l’envie de fumer. Il/elle sera d’autant plus encouragé•e à les pratiquer avec assiduité qu’il/elle sera accompagné•e.
  11. Faites équipe avec lui/elle si vous êtes également en arrêt de fumer.
  12. Changer son environnement : éliminer de sa portée et de sa vue tout ce qui peut l’inciter à fumer ou lui rappeler son comportement de fumeur.
  13. Dès la fin du repas, proposez spontanément des activités de substitution dès que vous le/la sentez désoeuvré•e, nerveux•se ou angoissé•e.
  14. Aidez-le/la à ne pas prendre du poids (limiter les apports caloriques supplémentaires et augmenter les dépenses énergétiques), sans imposer un régime draconien simultanément à la procédure d’arrêt du tabac.
  15. Encouragez-le/la en lui faisant des compliments fréquents, directement ou à d’autres personnes, pour les progrès accomplis. Décerner des récompenses en espèces, l’encourager par des gestes d’affection, des caresses, des étreintes, des massages du dos, etc.
  16. Ne cherchez pas à le/la culpabiliser : réprimander, harceler, donner des leçons, faire honte ne sont jamais des techniques de soutien, même si cela relève d’une bonne intention.
  17. Restez positif•ve : plutôt que de réprimander la moindre faiblesse, mettez plutôt l’accent sur les encouragements qui sont bien plus efficaces que les reproches.