Assurer un transfert des acquis optimal

ASSURER UN TRANSFERT DES ACQUIS OPTIMAL

Comment favoriser l’application des apprentissages reçus en formation?

Ce questionnaire a été développé par Damien Kauffman, formateur et superviseur d’équipe, animateur des ateliers competentia de juin 2015 sur le transfert des acquis.

L’ensemble des compétences du formateur et des méthodes pédagogiques employées participent à l’acquisition des nouveaux comportements visés. Pourtant, la littérature de recherche considère que, souvent, seuls 10 à 30% des acquis de la formation sont réellement utilisés. Pour améliorer ce résultat, « s’assurer que la personne a appris » ne suffit pas, encore faut-il « s’assurer que ce qu’elle a appris lui serve effectivement » en situation de travail. Pour ce faire, certains principes peuvent être adoptés :

– avant et après la session de formation

– pendant la session de formation.

LIENS VERS LE FORMULAIRE

Les orientations relationnelles en interculturalité

Les orientations relationnelles en interculturalité

Exercice structuré en jeu de rôles pour formateurs

Intentions

Conscientiser les participants d’un groupe sur l’influence que génèrent les différences attitudinales culturelles dans la relation à autrui en situation groupale.

Objectifs

À l’aide d’un exercice structuré, rendre les participants davantage capables de :

  1. mettre en évidence les 4 composantes intervenant dans les rencontres interculturelles ;

  2. mettre en évidence l’existence de plusieurs orientations culturelles fondamentales ;

  3. identifier en quoi ces orientations culturelles influencent le fonctionnement groupal ;

  4. identifier des pistes possibles de mécanismes préventifs ou réactifs face à ces influences ;

  5. différencier l’origine personnelle, culturelle ou sous-culturelle des moments où chacun a senti un changement, une réticence ou une ouverture de la part des autres membres du groupe et de soi-même

  6. mettre le doigt sur les différentes manières de constituer les relations liées à la culture, que celles-ci dépendent du pays ou du milieu social de la personne.

Lors de la phase d’analyse, une mise en commun permettra à chacun de ramener dans le groupe à quel moment il a senti un changement, une réticence ou une ouverture de la part des autres membres du groupe et de soi-même. Ces éléments seront ensuite classés : sont-ils d’origine personnelle, culturelle ou sous-culturelle ?

Durant l’élucidation, guidé par le formateur, les participants pourront (ou seront amenés) à mettre le doigt sur les différentes manières de constituer les relations liées à la culture, que celle-ci dépendent du pays ou du milieu social de la personne.

Lors de la phase d’analyse, une mise en commun permettra à chacun de ramener dans le groupe à quel moment il a senti un changement, une réticence ou une ouverture de la part des autres membres du groupe et de soi-même. Ces éléments seront ensuite classés : sont-ils d’origine personnelle, culturelle ou sous-culturelle ?

Durant l’élucidation, guidé par le formateur, les participants pourront (ou seront amenés) à mettre le doigt sur les différentes manières de constituer les relations liées à la culture, que celle-ci dépendent du pays ou du milieu social de la personne.

LIEN VERS L’ARTICLE

Former les acteurs scolaires à la question des conflits de loyauté

Former les acteurs scolaires à la question des conflits de loyauté

Retour d’expériences vécues

Les conflits de loyauté semblent à première vue très éloignés du domaine dans lequel travaillent les intervenants de Prospective Jeunesse : l’accompagnement des adultes relais dans la mise en place de programmes de prévention des méfaits liés aux usages de psychotropes. Or, depuis 2009, de nombreux acteurs scolaires préoccupés par la question des conflits de loyauté ont bénéficié des services de l’asbl.

Initiateur du projet, Damien Kauffman nous en expose la raison d’être et démontre qu’en matière de drogues ou de conflits de loyauté, les processus de prévention sont liés au développement psychosocial des ressources et compétences dont disposent les jeunes.

Dans Prospective Jeunesse: drogues, santé, prévention – numéro 55 – L’école en conflit de loyauté – page 26

ACCÈS A L’ARTICLE (page 26)

La dynamique des groupes au service des représentations

La dynamique des groupes au service des représentations

Dans le cadre d’une formation, être en groupe c’est mettre en scène des mécanismes psychosociaux qui favorisent certains types d’apprentissage ayant notamment pour résultante la modification de représentations individuelles.

Dans Les Cahiers de Prospective Jeunesse – Volume 13 – n°46 – Représentations, préjugés, stéréotypes, des leviers pour agir – 2008

ACCÈS A L’ARTICLE (page 20)